Verre sur mesure : un matériau recyclable !

Publié le 31/01/2022









Le verre sur mesure n'échappe pas à la règle du recyclage. En France, nous recyclons le verre depuis 1974, c’est-à-dire depuis 48 ans. Les déchets du bâtiment quant à eux représentent plus de 250 millions de tonnes par an. Malheureusement, les tonnes de verre plat (plateau de verre) triés sont faibles étant donné que ces derniers sont généralement mélangés avec d’autres déchets comme le béton et ne sont donc pas recyclés. Un véritable gâchis quand on sait qu'il est recyclable à l'infini. Pour éviter ce gaspillage, verriers et miroitiers mettent tout en œuvre pour limiter les pertes.


Verre sur mesure : les avantages du recyclage 

Le verre est un matériau suffisamment hygiénique pour être recyclé et reconditionné avant de revenir sur le marché. C'est d'ailleurs le seul déchet ménager qui est 100% recyclable et pour lequel il n'y a presque aucune perte de matière. La réutilisation d'emballages en verre peut permettre de réduire de 65 à 85 % l’impact environnemental global. En plus d’être écologique, le recyclage du verre est également économique. Effectivement, il permet d’éviter au consommateur d’acheter un nouvel emballage à chaque achat de produits : plastique notamment alors qu'il pourrait tout simplement réutiliser son emballage en verre. 

Dans le cas du verre plat (autrement dit la majorité des verres utilisés en miroiterie) l’objectif est de diminuer au maximum ce gaspillage en développant un tri quotidien. Cela permet notamment de réduire la consommation d’énergie lors de la fabrication des verres plats et de limiter les impacts sur le changement climatique en réduisant les émissions de CO2. Pour donner un exemple concret : une tonne de verre plat recyclé permet d’éviter le rejet de 300 kg de CO2.

Ce recyclage est ainsi devenu l'une des principales missions de monvitrage. En effet, depuis sa création monvitrage recycle ses chutes et ses déchets verriers et participe donc au travail collectif entre professionnels du verre, mais également à une économie plus circulaire.



Refabrication du verre : comment est-il recyclé ?

Les matières premières de la composition du verre sont le sable, le calcaire et le carbonate de sodium. Néanmoins, ces composants peuvent être remplacés par du calcin, c’est-à-dire des morceaux de verre recyclés. C'est ce dernier qui permet principalement de réduire la consommation des matières premières notamment le sable et donc de réduire les émissions de CO2. Il permet également de diminuer la consommation énergétique du procédé industriel et d’améliorer ainsi le bilan carbone des produits intégrant du verre plat. 

Les verres plats recyclables en miroiterie sont : 


Le verre recyclé est alors broyé. Le calcin issu de ce broyage est ensuite envoyé dans un four à 1400 degrés où sera ajoutés de la silice, de la soude, du calcaire et du colorant. La nouvelle matière sera alors fondue afin d’être réutilisée pour des usages différents comme par exemple des récipients en verre, de la laine de verre, des briques... Cependant, il est principalement utilisé pour la refabrication de plateaux de verre

Dans ce cheminement, Saint Gobain fabrique son verre avec 30% de matières recyclées.

Chez monvitrage, nous nous déclinons donc éco-responsable en collaborant avec des fournisseurs comme Saint Gobain en plus de recycler nos chutes et nos déchets verriers depuis de nombreuses années. Par ailleurs, nous favorisons l'utilisation de cartons pour le conditionnement de nos vitrages afin de limiter l'utilisation de plastique.


conditionnement carton


Ensemble, pensons à notre planète et continuons de recycler le verre !